• Anim'Essence

Vermifuge et microbiote...

Dernière mise à jour : avr. 15

Le printemps pointe son nez, le soleil est de retour, la végétation se réveille et les parasites aussi. Vous vous êtes, peut-être, levé ce matin avec l’idée de planifier la vermifugation saisonnière de votre poilu adoré. L’idée est bonne, encore faut-il qu’il en ai réellement besoin ! Et oui, les parasites, c’est comme les antibiotiques, ce n’est pas systématique, il faut examiner “les cacas” et avoir l’œil mais ça, c’est un autre sujet !


Le saviez-vous ? Tout comme nous, les animaux hébergent des milliards de bactéries et autres micro-organismes, au sein de leur gros intestin, une véritable planète “unique” à l’intérieur de leur propre corps. C’est la planète Microbiote !


Dans un monde idéal, tout ce petit monde travaille en symbiose pour apporter un équilibre à l'organisme et favoriser un bon environnement, propice au maintien d’une santé générale, optimale. Ce n’est pas toujours le cas, la planète peut connaitre des invasions !


Alors voilà ! Ce matin, en bon petit soldat, vous avez décidé de donner un vermifuge à Médor, Félix et Petit tonnerre pour contrecarrer la petite guerre intérieure de votre boule de poil. Seulement, il faut savoir que tout traitement, qu’il soit parasitaire, bactérien, viral (…), couplé (ou non) à une alimentation mal adaptée (c’est un autre sujet) avec un animal sujet au stress et à l’anxiété (encore un autre !!) va provoquer une explosion nucléaire sur la planète Microbiote.


Des études ont mis en évidence qu’un seul vermifuge et un seul antibiotique sur une année affectait cet écosystème jusqu’à 6 mois après la prise. En effet, tout traitement va avoir des dommages collatéraux sur cette population et provoquer son déséquilibre : la dysbiose. Le colon va devenir perméable à toutes intrusions de type viral, bactérien ou fongique.


L’impact sur la santé de votre animal peut être nombreux : problèmes digestifs (diarrhées, constipation, ballonnements, coliques...), respiratoire et cutanée (allergies, emphysème, dermatites...), immunitaire et nerveux (diabète, cancer, cushing, SME...), obésité, perte d’état …


Bref, vous l’aurez compris, il faut prendre soin de cette petite planète car c’est la clé d’une bonne santé !


C’est pourquoi, il est grandement conseillé de donner des probiotiques (et des pré- pour les nourrir) à votre poilu après tout traitement (vermifuge, antibio et autres médicaments) additionné à un éventuel drainant pour éliminer les toxines qu’ils auront occasionnés (faut se débarrasser des cadavres !) et permettre à cette flore intestinale de se régénérer, et à l’organisme de retrouver son équilibre.


Je conseille grandement les EMa (micro-organismes efficaces activés), qui sont une forme de probiotiques naturels qui, en plus de repeupler le microbiote et améliorer le système immunitaire, peuvent être utilisé pour nettoyer la maison et assainir l’environnement. Vous pouvez aussi utiliser du kéfir qui existe en version “lait” ou “fruit”, de la levure de bière activée...Magique, vous pouvez aussi en prendre!


Bien sûr, cela reste des suggestions “générales”, chaque animal est unique et lors de mes bilans naturopathiques, je conseille la meilleure forme en fonction du terrain et du tempérament de l’animal en prenant en compte le diagnostic et les traitements donnés par le vétérinaire !!

45 vues0 commentaire